1874 : Le Dresden English FC est le premier club fondé en Allemagne. Ce club localisé à Dresde fut créé par des ressortissants anglais vivant et/ou travaillant à Dresde. 

1900 : Fondation du club néerlandais Amsterdamsche Football Club Ajax, appelé plus communément Ajax Amsterdam.

Albert-Batteux-l-entraineur-du-beau-jeu_tifos

1919 : Fondation du club espagnol Valence FC.

1963 : Le dernier coup d'éclat européen de Reims est à dater des huitièmes de finale de la Coupe des champions. Reims bat l'Austria de Vienne (5-0). Mais en quart contre Feyenoord, les Rémois commencent par perdre 0-1 à domicile (au Parc des Princes en fait) le 6 février, avant d'obtenir un nul 1-1 insuffisant, le 13 mars, à Rottterdam. Le 18 mars, Albert Batteux est licencié. Entraîneur depuis treize ans, rémois depuis toujours, il a remporté cinq titres de champion, un double, et emmené son équipe deux fois en finale de la Coupe d'Europe. Henri Germain, président du club, cède à la pression des autres dirigeants, qui prennent ombrage de l'influence de Batteux sur le club et les joueurs. Kopa, le fidèle, tourmenté par la maladie de son fils, ne saura le soutenir. L'année d'après, Reims est relégué en D2.

1964 : C'est Nestor Combin qui va permettre à l'OL de remporter sa première Coupe de France, le 10 mai 1964, grâce à deux buts en 26 minutes devant Bordeaux. Auparavant, le Franco-Argentin au visage d'Indien a mené son club jusqu'en demi-finale de la récente (1962) Coupe des coupes. Lyon, finaliste en 1963, y participe tandis que le vainqueur, Monaco, qui a réussi le doublé, dispute la Coupe des champions. Et, le 18 mars 1964, Combin, né dans les faubourgs argentins de Las Rosas, inscrit les deux buts de la victoire contre Hambourg et s'inclinera au tour suivant contre le Sporting Lisbonne. La France sait déjà qu'elle regrettera Combin, qui annonce son départ pour la Juventus de Turin. Il connaîtra ensuite Varèse, le Torino puis le Milan AC avec qui il gagne la Coupe Intercontinentale en 1969.

1984 : Disputée en Côte-d'Ivoire, la XIVème édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) se termine par la victoire des Indomptables Lions camerounais, vainqueurs lors de la finale des Green Eagles nigérians (3-1). Considéré comme un épouvantail au début de la compétition, le Nigéria, avec sa défense athlétique et son redoutable trio d'attaquants (Nowsu, Ehliegbu, Yekini), ne sait pourtant pas endiguer les assauts d'une équipe camerounaise séduisante au sein de laquelle plusieurs individualités sont à distinguer : le gardien Bell, les milieux de terrain Abega et M'Bida, l'attaquant Roger Milla notamment. Commentaires de Jospeh-Antoine Bell à l'issue du triomphe : "Dans très peu de temps, le football africain sera en mesure de rivaliser avec les meilleures équipes du monde."

real_madrid_kombouare_adule_au_parc_0306083254

1993 : Certains matches restent gravés à jamais dans la mémoire collective. Le PSG-Real de ce quart de finale de la Coupe UEFA en fait partie. Rarement le Parc des Princes aura vécu une soirée aussi riche en émotions. Et les 46 000 spectateurs pésents n'oublieront pas de sitôt le final exceptionnel offert par les joueur d'Artur Jorge, vainqueurs à l'arraché 4-1. Battus 3-1 lors du match aller, les coéquipiers de Ginola, surnommé "El Magnifico" par la presse espagnole, renversent donc la vapeur dans une rencontre dont le déroulement est digne d'un scénario à la Hitchcock. Avec le but du 3-0 signé Valdo, à la dernière minute du temps réglementaire, celui de Zamorano (92e), le coup de tête fantastique, à la 96e, de Kombouaré, qui remplace Roche, suspendu, le PSG remporte là un succès inoubliable.

2000 : Après avoir battu Lille (D2) et Cannes (D2), les amateurs de Calais (CFA) dominent le RC Strasbourg (D1) en quart de finale de la Coupe de la Ligue. C'est un exploit sans précédent dans l'Histoire du foot français.