9791093463605

     Avec cette nouvelle saison 2018-2019, le choix de ce livre me semblait évident. Et oui, ça fait une paye que Wenger était à la tête des Gunners… 22 piges, ce n’est pas rien ! Il va falloir faire sans maintenant, ainsi va la vie ! En espérant pour le club et ses supporters que l’après Wenger ne redevienne pas l’avant Wenger. Pour ceux qui se souviennent ce qu’était Arsenal et sa philosophie de jeu (basée sur le célèbre "back four")  avant que Wenger ne prenne le club en main en septembre 1996. En effet, malgré les succès et les trophées, le club londonien était surnommé "Boring Arsenal".  

     Ce bouquin nous permet de nous replonger dans les 20 premières années, quelle aubaine ! Projet non seulement intéressant mais réussi en plus, selon moi. C’est clair que John Cross connaît bien son sujet et sait le faire partager. Comme souvent, les journalistes anglais savent écrire sur le football… sur leur football, c'est-à-dire leur championnat et leurs joueurs. Cross aime le foot, il aime Arsenal, il aime Arsène aucun doute là-dessus. Merci à lui de nous faire découvrir les COULISSES D’ARSENAL, les projets sportifs d’un coach fidèle à ses convictions du beau jeu, son management, les décisions du board où les intérêts ne sont pas forcément communs en passant par les attitudes de certains joueurs qui pensent plus individuel que collectif. Sans oublier le rôle de la presse (voire même d’une certaine presse), l’attitude des entraîneurs adverses, que ce soient dans les félicitations comme dans les malversations et l’espace qu’occupent les supporters dans un club. A moins que ce ne soit l’inverse !

     Bref, à travers ces 387 pages, le lecteur découvre et apprécie qui est Arsène Wenger et son projet pour le club. Et comme l’écrivait la presse anglaise lors de son arrivée en Premier League "Arsene Who ?"

     3 anecdotes aussi belles que 3 passes décisives d’Özil :

- C’est grâce un but d'Adams sur une passe de Bould qu’Arsenal gagne le titre en mai 1998, premier trophée de l’ère Wenger… des membres du back four qui scorent, un comble pour les supporters et les médias locaux !

- Le club qui a mis fin à la série d’invincibilité de 49 matches d'Arsenal est Manchester United, son plus grand rival.

- Alors qu’Arsenal avait quasi obtenu le prêt de Falcao le 31/08/14, c’est la signature de l’achat de Welbeck qui se fait dans les dernières minutes de la clôture du mercato.