Qui n’a jamais rêvé d’être footballeur professionnel ? Qui n’a jamais rêvé de jouer la Ligue des Champions, connue aussi sous le nom de la Champions League ? Ah la Ligue des Champions ! La plus belle des compétitions qui existe dans le monde du football. Certains diront que c’est la Coupe du Monde, d’autres la Champions League mais ce n’est pas le sujet de cet article. Tout fana de foot a déjà eu au moins une fois les poils qui s’hérissent lors de l’écoute de l’hymne de la Champions League en début de match, qu’il soit au stade, dans un bar ou dans un canapé. Alors imaginez les joueurs et la sensation qu’ils ressentent lorsqu’ils entendent : « Sie sind die Besten, These are the champions, Die Meister, die Besten, les meilleures équipes, the champions ! » Une adrénaline qui monte en eux. Et cette adrénaline, un joueur l’a eu en particulier lors d’une finale.

ligue-des-champions-2016

     Bien sûr pas d’indication ni sur la date ni sur l’adversaire. Gardons un peu de mystère. Le match se déroule au Hampden Park, à Glasgow. Le Bayern Munich, tenant en titre, est éliminé en quarts de finale par le futur vainqueur malgré sa victoire à l’aller (2-1, 0-2 au retour). Le score est de 1-1 et il ne reste que 30 secondes à jouer dans le temps réglementaire de la première période. L’action se passé côté gauche : après avoir passé le ballon à Santiago Solari, l’arrière gauche brésilien et futur passeur décisif court le long de la ligne de touche pour créer un appel et ainsi effectuer un une-deux avec son coéquipier. Solari réussit à lui redonner le ballon, en l’air et dans l’intervalle malgré le pressing de Bernd Schneider. Au duel avec Zoltan Sebescen et en bout de course, le défenseur brésilien centre sans trop regarder la position de ses coéquipiers. La balle part en cloche et semble difficile à réceptionner. Et pourtant. Le futur buteur stoppe net sa course à l’entrée de la surface et attend le ballon au point de chute. Il fixe le ballon du regard et le voit descendre sur lui. La suite appartient à l’Histoire. Libre de tout marquage grâce aux appels de Raúl et Fernando Morientes, il décoche une reprise de volée magistrale qui fait trembler les filets du gardien allemand Hans-Jörg Butt. Poulalalala !!! Le Bayer Leverkusen est sonné par ce but de… Zinedine Zidane ! Il permet au Real Madrid de mener au score à la pause mais en plus de remporter sa neuvième Ligue des Champions. Grâce à ce but, le meneur de jeu français remporte sa seule et unique Ligue des Champions en tant que joueur (on sait comment ça s’est passé en tant qu’entraîneur).

 

    ZINEDINE ZIDANE : madrilène de 2001 à 2006, il dispute 193 matches pour 43 buts toutes compétitions confondues. Dernier français à avoir remporté le Ballon d’Or (1998), il remporte la Supercoupe d’Espagne en 2001. En 2002, il soulève la C1, la Coupe Intercontinentale et la Supercoupe d’Europe. Il est champion d’Espagne, vainqueur de la Supercoupe d’Espagne pour la deuxième fois et reçoit le prix de Joueur FIFA l’année suivante.