Le 3 octobre 1984, au stade du Camp Nou à Barcelone, match retour du premier tour de la Coupe des Coupes.

FC METZ 1984

     Quelques mois après avoir remporté la Coupe de France contre l’AS Monaco, le FC Metz dispute donc la Coupe des vainqueurs de coupe contre le FC Barcelone. Le club Lorrain ne s’est pas qualifié depuis 15 saisons pour une compétition européenne, c’était pour  la feue Coupe des villes de foire avec une élimination au premier tour contre le SSC Naples.  C’est dire l’importance de cette double confrontation contre les Catalans pour le capitaine Jean-Paul Bernad et sa bande. La défaite du match aller (2-4), au stade Saint-Symphorien, n’est pas encourageante pour les hommes de l’entraîneur Marcel Husson, fraîchement recruté par le Président Carlo Molinari à l’intersaison.

     D’après la presse et les supporters, la qualification du Barça ne fait aucun doute et ils ne sont à peine que 25 000 spectateurs à venir encourager les Blaugranas. Et comment leur donner tort quand à la 33e minute, l’ailier droit barcelonais Fransisco Carrasco, sur une passe de l’écossais Steve Archibald, ouvre le score ? Et pourtant jusque là, le portier messin, formé au club, Michel Ettore est irréprochable avec des interventions et des relances qui peuvent rassurer ses propres défenseurs. En effet, le libéro argentin Fernando Zappia et le stoppeur Robert  Barraja ont encore en tête les 4 buts encaissés deux semaines plus tôt où Ettore avait commis quelques erreurs fatales. Mais cinq minutes plus tard, juste avant la mi-temps, l’attaquant  de Metz Toni Kurbos récupère un ballon sur l’aile droite. Après une conduite de balle qui l’amène près de la ligne des 5,50 mètres, suivi  par un adversaire et dans un angle quasi impossible, l’allemand décoche alors en pleine course une frappe sèche sous la barre ne laissant aucune chance au gardien remplaçant espagnol Amador qui risque de passer une soirée assez mouvementée… Pour des raisons familiales, le portier titulaire Urruti est absent pour cette rencontre.

     Le temps de jouer la remise en jeu, Bernard, qui voit Kurbos faire un appel de balle à la limite de la surface de réparation, transmet au ras du sol une passe en profondeur à l’attaquant messin qui centre pour l’attaquant sénégalais Jules Bocandé. Mais le ballon percute le milieu barcelonais Tenté Sanchez qui ne peut l’éviter et marque du tibia contre son camp (39e). A la mi-temps BARCELONE – METZ : 1-2.

 

KURBOS 1984     En seconde mi-temps, les Catalans sont toujours confiants mais c’est à la 55e minute de jeu que ce match va prendre un virage très encourageant pour les messins. En effet, sur une touche barcelonaise anodine, interceptée le long de la ligne par le défenseur Luc Sonor, transmettant de la tête  en direction de Barraja qui passe à Bernad en soutien. Ce dernier en une touche de balle donne le ballon au relayeur Jean-Philippe Rohr qui l’envoie à Bernad. Le capitaine du FC Metz, qui voit Kurbos partir en flèche comme à son habitude, exécute un ballon piqué en direction de l’attaquant qui sème son défenseur dans la surface et esquive la sortie du gardien espagnol. L’attaquant grenat n’a plus qu’à pousser la balle dans les buts vides. BARCELONE - METZ 1-3.

     C’est alors que les joueurs du coach catalan, l’anglais Terry Venables semblent moins arrogants voire moins entreprenants.  Autour de l’heure de jeu les remplacements se font nombreux. Du côté messin, Alain Colombo (défenseur) et Thierry Pauk (défenseur/milieu) remplacent chacun leur tour Sonor et Barraja. Du côté barcelonais, l’attaquant  Paco Clos remplace le milieu Ramon Calderer et le milieu Esteban Vigo prend la place de l’attaquant Rojo. Mais les Lorrains se sentent de plus en plus confiants et ils imaginent que cette soirée d’octobre peut-être magique, pour eux comme pour le club. Les grenats se montrent de plus en plus offensifs au fur et à mesure que les minutes s’écoulent. Alors que les espagnols pensent gérer le match, à la 85e minute dans la surface de réparation,  sur un centre de Bocandé contré dans un premier temps, il récupère le ballon et trouve  sur le deuxième centre en retrait,  Kurbos qui réceptionne et tir en force du pied gauche dans les cages adverses. Les spectateurs et les joueurs Catalans sont surpris et dépités tandis que les grenats et leurs supporters peu nombreux explosent de joie. Le score qui s’inscrit au tableau d’affichage sera  le score final : FC BARCELONE  1 – FC  METZ 4.

     Il n’y a pas de doute que cette rencontre fait parti des matches exceptionnels et légendaires du football français. Si on y ajoute l’élimination espagnole, on peut parler d’une soirée Historique pour un club français comme le FC Metz sur l’échelle européenne. En 1/16e de finale (2e tour), le club Lorrain rencontrera le Dynamo Dresde, club de RDA.

 

FC BARCELONE – FC METZ : 1 – 4

FC BARCELONE : Amador – Sanchez, Migueli,  Alexanco, Julio Roberto – Victor, Schuster, Calderer (Clos 62e), Rojo (Esteban 63e) – Archibald, Carrasco.  Entr. : Venables.

FC METZ : Ettore – Sonor (Colombo 62e), Barraja (Pauk 60e), Zappia, Lowitz – Bracigliano, Rohr, Bernad (cap.), Hinschberger, Kurbos, Bocandé .   Entr. : Husson.

 

 

Sources principales :

LIVRE D'OR DU FOOT 85