2000 : Finale de la Coupe d’Afrique des nations au Stade Surulere à Lagos, au Nigéria devant 60 000 spectateurs.  C’est la première fois qu’une compétition de football est organisée par deux pays simultanément. En effet, les matches de cette 22e CAN se disputent au Ghana et au Nigéria. Les « Super Eagles » entraînés par Jo Bonfrere (Néerlandais) jouent à domicile, avantage non négligeable il faut bien le reconnaître. Après une Coupe du monde ratée – éliminés au premier tour - les « Lions Indomptables » de Pierre Lechantre (Français) sont bien décidés à remporter le trophée continental.

13 février 2000 OLISEH

C’est un jeune attaquant du RCD Majorque – prêté par le Real Madrid – qui ouvre le score à la 26e minute pour le Cameroun. Un certain Samuel Éto’o -  âgé de 18 ans et 11 mois – contôle de la poitrine un ballon aérien et marque d’un tir puissant croisé qui ne laisse aucune chance au gardien nigérian Ike Shorunmu (Besiktas). L’autre attaquant des « Lions Indomptables », Patrick Mboma (Cagliari), inscrit un but quelques minutes plus tard (31e). Après la réception du ballon sur une passe d’Éto’o, il tire entre les jambes du gardien. En une demi-heure, le Cameroun a laissé sans voix les supporters nigérians venus en masse parmi le public. Mais l’espoir des locaux reprend juste avant la pause grâce à Raphael Chukwu (Bari) sur une mauvaise relance de la défense  camerounaise. À la mi-temps le score annonce : Nigéria 1 – Cameroun 2.

13 février JOB, MBOMA ET OKPARA

À la reprise, Chukwu laisse sa place à Julius Aghahowa (Espérance de Tunis). Dès le début de la seconde mi-temps,  le milieu de terrain  Finid George (Betis) centre pour le numéro 10 des « Super Eagles » - Jay Jay  Okocha – qui contrôle de la poitrine et enchaîne avec une magnifique volée en pleine lucarne des cages du portier camerounais Boukar Alioum (Samsunspor). Le Nigéria est revenu au score. Nigéria 2 – Cameroun 2. Si le Cameroun est collectif, le Nigéria, lui, se repose sur un exploit individuel. Tijani Babangida, l’attaquant de l’Ajax, remplace George à la 70e minute dans l’équipe nigériane. Alors que dans l’attaque camerounaise, Éto’o est remplacé par le Lensois Joseph-Désiré Job (73e). Plus aucun but ne sera marqué jusqu’à la fin du temps règlementaire.

 La prolongation n’apporte pas  de buts ni d’un côté ni de l’autre malgré le changement de Raymond Kalla (Extremadura FC) par Lucien Mettomo (ASSE) pour les Camerounais ou de Mutiu Adepoju (Real Sociedad) par Victor Ikpeba (Borussia Dortmund). Les tirs au but sont donc nécessaires pour départager les deux équipes. Après deux échecs pour les Super Eagles et un pour les Lions Indomptables c’est au tour du capitaine camerounais Rigobert Song – Liverpool – d’offrir la victoire et le trophée à son équipe ! Le Cameroun l’emporte donc 4 tirs au but à 3 devant un public médusé. C’est le troisième trophée continental pour les camerounais. En effet, le Cameroun avait déjà remporté la CAN en 1984 et 1988 devant… le Nigéria !

13 février 2000 RIGOBERT SONG VAINQUEUR DE LA CAN