2002 : Coupe du monde au Japon et en Corée du Sud. Oui, la FIFA a organisé une coupe du monde dans deux pays différents. Original ! L’équipe de France, champion du monde et champion d’Europe en titre, démarre mal son entrée. Après une défaite face au Sénégal (0-1) et un match nul face à l’Uruguay (0-0), les Bleus ont la possibilité de passer le premier tour à condition de gagner largement contre le Danemark. Malgré la suspension de Thierry Henry, les Tricolores pourront compter sur le meilleur buteur de Serie A avec la Juve, David Trezeguet, ainsi que le meilleur joueur de Ligue 1 avec Auxerre, Djibril Cissé. Mais le plus important est avant tout le retour du Maesto, Zinedine Zidane, remis sur pied. La France part donc favorite même si les deux premiers matches ont montré le contraire. Mais au bout de vingt-deux minutes de jeu, suite à un mauvais renvoi  de la défense Tricolore, très pétrifiée, le danois Dennis Rommedahl, seul au second poteau, d’une demi-volée de l’extérieur du pied droit, un centre enroulé de Tøfting. Sa frappe fait mouche et permet à son équipe de créer la sensation à Incheon. Tous les supporters français attendent une réaction de leur équipe en seconde période, tous ces supporters attendent le premier but des Bleus dans cette Coupe du monde. Des filets vont trembler mais encore une fois, ce sera du côté de Fabien Barthez : sur une merveille de passe Thomas Gravesen, Jesper Grønkjaer centre pour son coéquipier Jon Dahl Tomasson au second poteau. Ce dernier tire le maillot de Marcel Desailly, qui tombe, et inscrit le but du 2 à 0 (67e). Les arbitres ne réagissent pas et valident le but danois. Les hommes de Roger Lemerre sont éliminés du mondial sans avoir inscrit le moindre but et en connaissant deux défaites et un nul. L’équipe de France est surtout la première équipe championne du monde en titre à être éliminée du mondial sans faire trembler une seule fois les filets adversaires… Une grosse déception !

danemark-1