1934 : Pays-Bas – France, un match amical en vue de la prochaine Coupe du monde puisque la France s’est qualifiée pour cette belle compétition grâce à sa large victoire sur les Luxenbourgeois (6-1). C’est la première fois que les Bleus ont un sélectionneur aux directives précises : l’anglais Georges Kimpton (dont il réussira le doublé en 1937 avec le Racing de Paris). Pour ce match, seuls trois joueurs français (Mattler, Liétaer et Alcazar) jouent en Division 1. Kimpton opte pour le fameux schéma en WM mais ses joueurs ne respectent pas ses consignes, ce qui leur inflige de se prendre trois buts dans les douze premières minutes. Mais il faut attendre le cours de ce match pour voir une progression française et un triplé de Jean Nicolas. Les Tricolores rentrent aux vestiaires sur le score de 4-4. En seconde période, à la 76e minute, Nicolas offrira à l’équipe de France l’un de ses plus beaux succès à l’extérieur.

1989 : C’est la crise au FC Barcelone ! La défaite en finale de C1 contre Steaua Bucarest trois ans plus tôt (0-0, 2-0 aux tirs au but) n’est toujours pas passée et le président Nunez décide de faire appel à un ancien grand joueur de la maison qui a gagné la Coupe des coupes avec l’Ajax en tant qu’entraîneur. Eh oui, le grand et l’unique Johan Cruyff est de retour dans la capitale catalane mais cette fois en tant que coach. L’objectif ? Renouer avec le succès européen le plus vite possible. Cruyff arrive avec ses propres méthodes et règles : il remanie son groupe via de nombreux transferts (départs comme arrivées) et choisit une composition avec seulement trois défenseurs et un milieu renforcé. Est-ce payant ? Bien sûr ! Il permet au Barça de remporter la Coupe des coupes la saison qui suit, face à la Sampdoria de Gênes sur le score de 2 à 0.

2181303-45583470-2560-1440