1931 : Ce jour-là a eu lieu, à Colombes, la finale de la Coupe de France : victoire 3-0 du Club français sur Sports Olympiques Montpelliérains. Un beau cadeau pour fêter ses 40 ans ! Ce cadeau sera le dernier puisque le Club français disparaîtra trois ans plus tard.

thumb_241721_cms_diapo_slideshow_fullsize

1936 : Il est bien connu qu’à chaque édition de Coupe de France, il existe un Petit Poucet. Même dans les années 1930 ! Après avoir éliminé l’AS Cannes, l’Excelsior de Roubaix et le Red Star, voici une équipe de D2 en finale face au RC Paris : le FCO Charleville. Sa méthode pour éliminer ses adversaires : jouer tout le monde derrière, en gros pratiquer une défense en béton. Ce qu’Helenio Herrera, arrière gauche de Charleville, s’en inspira plus tard. Au cours de ce match, les filets ne trembleront qu’à une seule reprise ; en faveur du RC Paris, l’équipe la plus expérimentée sur le terrain. A noter que ce club, entraîné par Kimpton joue sous la schéma du WM. Mais ce match révèlera au grand public Julien Darui, gardien carolomacérien qui n’a pas peur de sortir de sa surface et dégage fréquemment au pied. En plus de copier le look de Rudi Hiden, portier du RC Paris, il sera sélectionné vingt-cinq fois en équipe de France.

1970 : Au cours du match Suisse-France (2-1), un remplaçant est remplacé lors d’un match international pour la première fois. Il est question de Chiesa, blessé, suppléé par Blanchet qui ne jouera que deux minutes.