Image1

1986 : Cela peut ressembler à une affiche de Ligue 1 mais c'est bien une finale de Coupe de France. Bordeaux contre Marseille. Tigana et Giresse n'ont encore jamais remporté ce trophée à 31 ans et 33 ans. Outre l'ambiance électrique, cette finale est mouvementée par les décisions de l'arbitre du jour Joël Quiniou. A la 25e minute, l'attaquant allemand des Girondins Reinders loupe un pénalty. Le Marseillais Bonnevay touche le ballon de la main sur un tir de Giresse mais l'arbitre ne siffle pas pénalty (38e). Juste avant la mi-temps, Thouvenel commet une faute dans sa surface et permet à l'OM de mener au score au retour des vestiaires. A la 50e minute, Diallo voit son tir faire trembler la barre transversale du gardien bordelais Dropsy. Ce tir-là est le tournant du match puisque trois minutes après, Tigana égalise du gauche. Ce score de un partout ne changera pas jusqu'à la fin de la prolongation. Alors que la plupart des personnes pensent que la finale va se jouer aux tirs au but, Tigana déborde sur l'aile droite avant de transmettre le ballon à son coéquipier Giresse, libre de tout marquage. Le meneur de jeu tente sa chance et trompe le gardien marseillais Bell. Bordeaux remporte sa deuxième Coupe de France depuis 1941. Après le match Tigana s'exprima : "Moi, en 1969, lorque l'OM a battu Bordeaux en finale, J'ai défilé sur la Canebière avec les supporters marseillais. Alors aujourd'hui, en dépit de la victoire, je ressens un petit pincement au coeur !"

csm_Homepage_15d516f0cf

Durant ce même jour, 90 000 afficionados encouragent le Real Madrid, qui reçoit le FC Cologne à l'occasion de la finale aller de la Coupe UEFA. Les Merengues se sont hissés en finale grâce à quelques exploits qu'ils ont réalisés au cours de leur parcours européen. Après avoir perdu 5-1 au match aller en Allemagne, les coéquipiers de l'attauqant mexicain Hugo Sanchez se sont finalement qualifiés au détriment du Borussia Mönchengladbach. C'estle même scénario en demi-finale face à l'Inter : défaite 3-1 à l'aller à San Siro, victoire 5-1 au Santiago Bernabeu. Ce soir-là, ce sont les joueurs du Real qui reçoivent pour le match aller de cette finale de Coupe UEFA. Et pour éviter de rejouer avec le stress, ils ont préféré assurer l'essentiel immédiatement : "la tornade blanche" va faire des dégâts même si le score n'est que de deux buts à un en faveur des Espagnols au retour des vestiaires (buts de Sanchez et Gordillo contre un but d'Allofs). Mais c'est surtout en seconde mi-temps où le Real va passer la troisième : Valdano inscrira un doublé (51e et 85e) et Santillana assurera le spectacle (89e). Score finale : 5-1. La magie Madrilène était au rendez-vous.