12 février 1905 FRANCE-SUISSE1905 : Deuxième match de l’équipe de France qui rencontre à Paris – Parc des Princes – l’équipe de Suisse qui dispute son premier match international. Après une rencontre en Belgique l’année précédente, c’est la première fois que les Français jouent à domicile. Les Français jouent en blanc avec les anneaux rouges et bleus, entrelacés de l’ « Union des sociétés françaises de sports athlétiques » - USFSA. Cinq cents curieux se sont déplacés pour assister à cette rencontre. Pierre Allemane (RC France) est le capitaine des français et Gaston Cyprès (CA Paris) sera l’unique buteur du match. France – Suisse : 1-0. Première victoire de l’équipe de France.

 

1933 : Match amical  au Parc des Princes, en ce dimanche, entre la France et l’Autriche appelée la « Wunderteam » grâce au jeu qu’elle propose sur le rectangle vert. Ils sont près de 38 000 spectateurs à être venus encourager les Français mais aussi pour voir évoluer le Onze Autrichien avec à sa tête Matthias Sindelar, « le Mozart du Football ». C’est Marcel Langiller (attaquant de l’Excelsior Roubaix), le plus capé des Tricolores (20 sélections) qui est le capitaine du groupe. Pour affronter cette équipe autrichienne talentueuse, quatre nouveaux joueurs sont retenus en sélection pour la première fois. D’abord le gardien de l’Olympique lillois, Robert Défossé qui parvient à repousser les tirs adverses dans la première mi-temps, avant la débâcle. Le défenseur latéral Jules Vandooren (Olympique lillois) fête aussi sa première sélection. Tout comme les joueurs du FC Rouen, Jean Nicolas (attaquant) et Roger Rio (meneur de jeu). Ce dernier est remplace par Robert Mercier, avant-centre du Club français, à la 26e minute. Les Autrichiens marquent quatre buts en seconde période. À la 66e minute, Sindelar, l’attaquant merveilleux du FK Austria Viennne ouvre le score. L’ailier droit du Wacker Vienne, Karl Zischek, inscrit un but quelques minutes plus tard (70e). Franz Weselik, attaquant du SK Rapid Vienne, inscrit un but à la 72e minute. À la 84e minute, c’est l’ailier gauche Adolf Vogl – SK Admira Vienna – qui marque le quatrième et dernier but du match. Score final : France – Autriche : 0-4.