1999 : Match amical entre l’Angleterre et la France à…  Wembley ! Le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre – Howard Wilkinson – remplace dans l’urgence Glenn Hoddle, licencié par la fédération le mois précédent. Après une Coupe du monde  écourtée un peu vite  par les Argentins en  huitièmes de finale, les Anglais espèrent défendre leurs couleurs au prochain Euro. Du côté français, Aimé Jacquet – après la victoire à domicile à la Coupe du monde – a été remplacé par son adjoint, Roger Lemerre. En effet, auréolés de leur titre acquis la saison précédente, les Bleus sont attendus sur tous les terrains du globe. D’ailleurs, c’est une équipe française composés de « mondiaux » qui se présente sur la pelouse de Wembley ce soir-là. À part au poste d’attaquant où le sélectionneur français a choisi de titulariser, seul en pointe, un joueur de vingt ans (dans quelques semaines) champion avec Arsenal la saison précédente. Un certain Nicolas Anelka (5 sélections)…

La première période  est  équilibrée. Aucun tir cadré malgré une tête du défenseur d’Arsenal Tony Adams – suite à un coup franc du milieu de Manchester United, David Beckham – qui frôle le poteau droit du portier Fabien Barthez (AS Monaco). La défense anglaise « made in Arsenal » se connait par cœur. Of course ! En effet, le gardien David Seaman et les  défenseurs Tony Adams, Lee Dixon et Martin Keown évoluent sous le maillot des Gunners depuis déjà plusieurs saisons. Ils connaissent bien aussi le jeune Anelka qui est au club depuis deux ans déjà. Seul le défenseur latéral droit de Chelsea, Graeme Le Saux, est venu s’ajouter à cette défense solide. Pour l’équipe de France, les quatre titulaires sont les Champions de monde en titre…. What else !

Half time. Quelques changements dans l’équipe française. Les Marseillais Laurent Blanc (78 sélections) et Robert Pirès (23 sélections) sont remplacés par Frank Leboeuf (Chelsea, 21 sélections) et Christophe Dugarry (OM, 31 sélections). Les Anglais optent pour le remplacement de leur gardien ! Seaman laisse la place à son homologue de Leeds United, Nigel Martyn.

10 février 1999 ANELKA DOUBLE BUTEUR À WEMBLEY

La deuxième période est beaucoup plus intéressante. Les Français se montrent de plus en plus offensifs. Surtout avec quelques occasions d’Anelka, notamment un tir barre rentrante qui n’est pas validée. À la 66e minute, l’attaquant de Manchester United, Andy Cole remplace Michael Owen (Liverpool). C’est à la 68e minute, sur une passe du meneur de jeu turinois Zinédine Zidane, en une touche de balle, Anelka reçoit le ballon dans sa course. Il déclenche une frappe sèche de l’intérieur pied-droit au niveau du point de pénalty à bout portant de Martyn, sorti à sa rencontre. Angleterre 0 – France 1. Rio Ferdinand – défenseur de West Ham – remplace Dixon (72e). Quelques minutes plus tard, sur l’aile gauche, après un une-deux entre Zidane et Dugarry, ce dernier fait un centre en retrait au niveau de la ligne des 5.50 mètres et Anelka en pleine course se jette sur le ballon qui fini dans les filets du portier anglais. Angleterre 0 – France 2.

 Quelques changements en fin de match pour faire jouer un maximun de joueurs dans les deux équipes… sans limitation de remplacements comme souvent dans les rencontres amicales. L’Intériste Youri Djorkaeff laisse sa place au néo-tricolore Girondin Sylvain Wiltord (83e) et Anelka au Gunner Patrick Vieira (84e). Le capitaine turinois Didier Deschamps est remplacé par l’arrière défensif de l’AS Roma, Vincent Candela (93e). Les Anglais procèdent à leurs tours  à quelques changements comme le milieu de terrain des « Reds », James Redknapp,  par Paul Scholes (Manchester United). Du poste pour poste à la 85e minute. La minute d’après c’est Keown qui laisse sa place à l’ailier gauche des Rovers, Jason Wilcox. Score final : Angleterre 0 – France 2.

10 février 1999 ANELKA BUTEUR À WEMBLEYUn match amical, certes mais c’est la première fois que l’équipe de France bat l’Angleterre au stade mythique de Wembley. Et surtout, la confirmation de l’attaquant Anelka sur les terres anglaises où il a déjà participé et remporté le doublé Coupe-Championnat la saison dernière. Ce jeune joueur de même pas 20 ans qui inscrit les deux buts victorieux à l’équipe d’Angleterre sera élu joueur du mois de février et  meilleur jeune de Premier League de la saison ainsi qu’une  nomination dans l’équipe type du championnat cette saison-là.