6 février 1958 HORLOGE OLD TRAFFORD

1958 : Au lendemain d’un match nul (3-3) au Stadion JNA à Belgrade contre le Partizan, les joueurs de Manchester United rentrent en Angleterre avec une qualification en poche pour les quarts de finale de la Coupe des clubs champions. Après une étape à Munich et trois tentatives de décollage dues aux très mauvaises conditions climatiques, l’avion qui transporte les joueurs ne réussit pas à prendre les mesures nécessaires pour décoller et s’écrase contre des bâtiments dont un entrepôt de carburant. Malgré l’intervention des secours sur place, le bilan est catastrophique. 23 morts au total, dont 8 Busby Babes ! Duncan Edwards, le jeune prodige de l’équipe décèdera de ses blessures quelques jours plus tard à l’hôpital. Parmi les survivants, Matt Busby (entraîneur), Bobby Charlton (milieu offensif) et Bill Foulkes (défenseur) prendront leur revanche, dix ans plus tard, en remportant la Coupe des clubs champions… dédiée aux Busby Babes !

 

6 février 1965 DERNIER MATCH DE STANLEY MATTHEWS

1965 : 29e journée de First Division, Stoke City – 12e – accueille Fulham FC – 18e –  au stade de  Victoria Ground à Stoke-on-Trent devant plus de 28 000 spectateurs. Le score est de 3 à 1 en faveur des « Potters ». Les attaquants Dennis Viollet (auteur d’un doublé) et John Ritchie sont les buteurs pour l’équipe locale alors que l’attaquant Rodney Marsh a ouvert le score pour l’équipe de Fulham coachée par Vic Buckingham, grand tacticien et adepte du football offensif.

Mais l’évènement du jour en ce samedi de février est la présence du joueur numéro 7 dans le onze titulaire de Stoke City. Il fait son retour après une longue blessure qui ne lui a permis de disputer que 13 matches la saison précédente. Ce grand joueur établit – pour  son  ultime retour et son dernier match – un record qui restera à la postérité. En effet, cinq jours après avoir fêté ses 50 ans, l’ailier droit Stanley Matthews fait sa dernière entrée sur la pelouse au milieu de ses partenaires. Les journalistes (presse, télévision et radio) se sont déplacés en masse pour assister et retransmettre les adieux du  « sorcier du dribble ». Stanley Matthews a commencé sa carrière durant la saison 1931/32 en second division, déjà sous les couleurs de Stoke City. Il a porté 352 fois le maillot des « Potters » ainsi que 428 fois celui du Blackpool FC… sans oublier ses 52 capes avec l’Angleterre.  Les spectateurs venus nombreux sont conscients que c’est une légende du football qui se retire ce jour-là ainsi qu’une partie de leur vie qui vient de s’écouler… 33 années à suivre les dribbles et les actions  de jeu de celui qui vient d’être anobli par la reine – un mois plus tôt – et qu’on appelle depuis Sir Stanley Matthews !