2010 : 27e finale de la Coupe d’Afrique des nations, disputée en Angola, à Luanda, à stade du 11 novembre devant plus de  50 000 spectateurs. Seize équipes nationales sont qualifiées pour cette compétition. Mais quelques jours avant le coup d’envoi, le Togo déclare forfait après la fusillade du bus de la sélection par des  terroristes. La compétition se déroula donc entre quinze nations.

Le Ghana se qualifie pour la finale, ainsi que l’Égypte qui dispute sa troisième finale consécutive dans cette compétition. Depuis le début du tournoi, l’Égypte – les Pharaons – a marqué 14 buts en 5 matches, ce qui en fait la meilleure attaque. Le Ghana – les Blacks Stars – a encaissé 3 buts pour leur premier match mais aucun pour les trois derniers matches disputés. Sous la haute chaleur climatique, le ton de la rencontre semble donné et pourtant… Contrairement à l’attente générale, ce sont les « Blacks Stars » qui proposent le plus de jeu dans cette finale assez décevante. Le match est assez fermé et l’essentiel des actions se situe dans l’entre jeu c'est-à-dire au milieu de terrain. Le Ghana essaye bien quelques tirs d’assez loin par les frappes d’Asamoha Gyan (23e, 53e, 74e, 77e, 79e), l’attaquant du Stade rennais mais en vain. À chaque fois, soit le ballon n’est pas cadré, soit il est intercepté par le gardien égyptien, Essam El-Hadari (Ismaily sc). À la 85e minute, alors que le public pense assister aux prolongations, les « Pharaons » ouvrent le score. Le héros de la soirée – entré à la 70e minute – se nomme Mohamed Gedo, l’attaquant de l’Ittihad Alexandrie et finit également meilleur buteur avec 5 buts de cette CAN. L’Égypte l’emporte 1 à 0 contre le Ghana et remporte ainsi son troisième trophée consécutif, le septième depuis la création de cette compétition.

31 janvier 2010 CAN