29 janvier 1999 BORDEAUX-OM1999 : En ce vendredi de janvier, pour la 22e journée de Division 1, le leader phocéen se déplace chez son dauphin girondin avec trois points d’avance. L’OM possède la meilleure défense du championnat (14 buts) et Bordeaux fait des merveilles dans le jeu offensif avec 44 buts au compteur ! Les hommes de l’entraîneur marseillais, Rolland Courbis, espèrent s’imposer sur le territoire bordelais afin d’augmenter leur nombre de points d’avance en vue du titre… Ils sont plus de 33 000 spectateurs à s’être déplacés au Parc Lescure pour voir ce choc, qui à n’en pas douter donnera une avance psychologique au futur vainqueur éventuel… Une minute de silence en hommage au Président Claude Bez (1978–1991) décédé quelques jours auparavant. L’entraîneur de Bordeaux Élie Baup a titularisé d’entrée de jeu son « quarté », synonyme d’animation offensive. En effet, les deux milieux de terrain offensifs et techniciens que sont Joahn Micoud et Ali  Benarbia évoluent chacun sur un côté mais repiquent dans l’axe quand le jeu le demande… pour le plus grand plaisir des finisseurs que sont les buteurs Sylvain Wiltord et Lilian Laslandes. Ce qui apporte un net avantage aux attaques girondines comme les Marseillais vont pouvoir s’en apercevoir en moins de vingt minutes lors de cette première mi-temps !

29 janvier 1999 BORDEAUX-OM

À la 14e minute, sur l’aile droite, un super centre aérien de Benarbia que reprend Laslandes – d’un retourné acrobatique – et le ballon atterrît sur la tête de Wiltord, qui effectue instinctivement le geste du buteur en alerte sur la ligne des 5.50 mètres. Stéphane Porato, le gardien marseillais, s’incline une première fois. Bordeaux – Marseille : 1-0.

Trois minutes plus tard, légèrement décalé sur le côté gauche, Micoud récupère le ballon à environ vingt mètres des cages du portier adverse. Il effectue une conduite de balle en repiquant dans l’axe, évite un tacle et enchaîne d’un plat du pied croisé à ras de terre  qui devance la sortie en deux temps de Porato (17e). Bordeaux – Marseille : 2-0.

Suite à une action collective partie du rond central en une touche de balle, dans la surface de réparation sur son côté droit, Wiltord récupère le ballon dans sa course le ballon. Il centre en retrait pour Laslandes qui se jette et jaillit avant le défenseur William Gallas… troisième but pour les Girondins de Bordeaux à la 20e minute. Bordeaux – Marseille : 3-0.

Le chronomètre n’indique même pas une demi-heure de jeu et le score est déjà de 3-0 avec de nombreuses vagues offensives de la part des locaux. Le pire est à craindre pour les Phocéens… Surtout qu’à peine cette demi-heure passée, Benarbia se retrouve sur l’aile gauche de la surface  et pivote sur lui-même en enchaînant un contrôle pied droit et centre du pied gauche, il élimine Gallas et le capitaine Laurent Blanc. Porato, bien sorti au premier poteau pour s’emparer de la balle mais Cyril Domoraud intervient… et la mésentente entre le gardien et le défenseur marseillais est une aubaine pour Wiltord qui inscrit son deuxième but (32e) de la soirée grâce à un tir puissant de la tête dans le but vide ! Bordeaux – Marseille : 4-0.

À la 34e minute, le milieu de terrain marseillais Peter Luccin est remplacé par le défenseur Hamada Jambay. Le message est clair, Courbis veut éviter que son équipe reparte de la Gironde avec une valise de buts. Le défenseur espagnol des locaux est averti à la 41e minute. Au retour des vestiaires, l’attaquant guinéen Titi Camara remplace le milieu de terrain défensif, Éric Roy. Durant cette seconde période, les Phocéens se sont bien repris et tiennent tête aux attaques bordelaises. Ils font preuve d’engagement, voire un peu trop ce qui provoque les avertissements d’un carton jaune pour l’attaquant Dugarry (54e) et Domoraud (61e). Camara est blessé à la 77e minute et laisse sa place à Daniel Bravo. Du côté bordelais, le défenseur David Jemmali remplace Benarbia. L’attaquant espagnol Iván Pérez prend la place de Wiltord pour les quelques minutes qu’il reste à jouer (83e).

Si la seconde mi-temps est plus équilibrée au niveau des occasions et du jeu pratiqué par les deux équipes, la première période est bien la preuve que les Girondins seront des adversaires directes et dangereux pour l’OM, pour la place de champion de France. Pendant  les 45 premières minutes, les Bordelais déroulent, ils sont  sur un nuage et ce n’est pas le but à la 59e minute  de Dugarry – formé à Bordeaux – qui va les en  faire descendre. À la fin de cette 22e journée, ils prennent la tête du classement avec le même nombre de points que les Marseillais mais avec une différence de buts favorable. Wiltord finira meilleur buteur de la saison avec 22 buts, Laslandes sera troisième meilleur buteur (15 réalisations). Le titre sera disputé entre les deux équipes jusqu’à la fin de la saison voir même jusqu’à la dernière minute du dernier match … mais ça, c’est une autre histoire !