26 janvier 1992 CAN CÔTE D'IVOIRE

1992 : Au Stade de l’Amitié à Dakar (Sénégal) se déroule la 18e  finale de la Coupe d’Afrique des nations entre le Ghana et la Côte d’Ivoire – les Blacks Stars contre les Éléphants – devant 47 500 spectateurs. Douze équipes sont qualifiées pour cette compétition, c’est une première. Sur les 264 joueurs qui participent à cette CAN, 107 d’entre eux évoluent dans des clubs européens… L’équipe du sélectionneur ivoirien, Martial Yéo, n’a encaissé aucun but et marqué seulement quatre buts pour arriver jusqu’à la finale en 4 matches dont les deux prolongations des quarts et des demi-finales. Alors que les Gahnéens de l’Allemand Otto Pfister possèdent une attaque plus prolifique avec 6 buts inscrits jusqu’ici, pour seulement deux encaissés. Le résultat de la finale est de 0-0, il y a donc prolongations…mais le score reste vierge avec un match fermé et peu d’occasions de but. Pour le troisième match consécutif à élimination directe de la compétition, la Côte d’Ivoire a droit encore aux prolongations. Le Ghana, privé de son jeune meneur de jeu – Abedi Pelé – qui est suspendu n’arrive pas à profiter de sa fraîcheur physique rapport à l’équipe adverse. Pire, les Ghanéens perdront même la série de tirs au but 10 à 11. C’est le défenseur du Fortuna Düsseldorf, Anthony Baffoe qui échoue son second tir au but. Et la Côte d’Ivoire remporte alors sa première Coupe d’Afrique des nations depuis sa création.