15 janvier 1983 LOGO FC NANTES

1983 : La trêve hivernale est finie et c’est la reprise du championnat de division 1.  C’est la 21e journée du championnat et l’affiche du jour est Nantes – Bordeaux. Le premier reçoit au stade Marcel-Saupin, le deuxième avec un écart de trois points entre les deux équipes. Au match aller – 3e journée – les nantais l’ont emporté  2-1 en Gironde. Le dauphin des Canaris espèrent bien prendre sa revanche et réduire l’écart de points au classement entre les deux équipes. D’autant que José Touré, le formidable meneur de jeu nantais ne peut participer à cette rencontre. Mais l’équipe de l’entraîneur Jean-Claude Suaudeau qui pratique un football léché n’en sera pas handicapée. La technique individuelle, le reflex collectif et la fluidité du jeu sont les bases inculquées par Suaudeau, joueur du terroir et appelé à entraîner l’équipe professionnelle en fin de saison précédente. Si les deux équipes possèdent les meilleures attaques du championnat, les nantais possèdent aussi la meilleur défense avec seulement 14 buts encaissés en 21 matches. Le replacement de l’international Maxime Bossis dans la défense central après avoir évolué sur les côtés jusqu’ici n’est pas anodin à cette efficacité défensive. L’attaquant Yougoslave Vahid Halilhodzic participe beaucoup plus à la construction offensive que la saison passée avec un meilleur rendement. L’équipe girondine est entraînée par Aimé Jacquet qui peut compter sur le duo international français Alain Giresse et Jean Tigana qui ont fini demi-finalistes avec les Bleus, six mois plutôt. Si les Nantais s’appuient sur le collectif et la formation du club, les Bordelais misent sur leur puissance et leur expérience. L’attaquant nantais Loïc Amisse inscrit deux buts (25e, 48e).  Halilhodžić sera aussi l’auteur d’un doublé (18e, 57e) et finira meilleur buteur de la saison avec 27 buts. Le FC Nantes finira Champion de France – avec 10 points d’avance – devant les Girondins de Bordeaux. C’est le sixième titre de champion des Canaris. Après avoir battu deux fois Bordeaux en championnat, Nantes éliminera son dauphin en huitièmes de finale de la Coupe de France et échouera en finale face au PSG après un match mémorable. À l’instar de ses rencontres face à Bordeaux, cette saison-là le FC Nantes survole le championnat en pratiquant un football léché et efficace. Sans doute une des meilleures saisons de l’Histoire du club avec une fluidité de jeu agréable à regarder.