eusebio1969benficaeuropeancup1

2014 : C'est le Benfica, son club de toujours, qui a annoncé la triste nouvelle : le décès à Lisbonne d'Eusebio à l'âge de 71 ans, victime d'un arrêt cardio-respiratoire. Le Portugal a aussitôt décrété trois jours de deuil national en hommage au Ballon d'Or 1965, l'un des plus grands footballeurs de tous les temps. Né en 1942 au Mozambique, alors colonie portugaise, fils d'un cheminot blanc qui mourut du tétanos quand il avait 8 ans et d'une mère noire, Eusebio débarqua Lisbonne en 1960. Il y sidéra d'emblée l'entraîneur du Benfica par sa qualité technique. L'attaquant allait porter le club lisboète à la victoire en Coupe d'Europe des clubs champions 1962, inscrivant un doublé en finale contre le Real Madrid (5-3). En 1965, la "Panthère noire" devient le premier footballeur de couleur à obtenir le Ballon d'Or, un trophée alors réservé aux joueurs européens de passeport. En 1966, il emmène le Portugal jusqu'en demi-finale de la Coupe du monde en Angleterre, dont il finit meilleur buteur avec 9 réalisations. Le président et dictateur portugais António Salazar en fait alors un "monument national" et le déclare "intransférable". Il ne quittera de fait le Benfica de Lisbonne qu'en 1975, un an après la révolution des Oeillets, fort de 11 titres de champion du Portugal et de 7 trophées du meilleur buteur.