24 décembre 1996 SAMMER BALLON D'OR

1996 : En voyant la couverture du magazine « France-Football » atterrie dans les rayons le matin même, certains footeux ont dû être interpellés. Pas par l’identité du joueur, mais plutôt par le poste qu’il occupe sur le terrain. Pour la course au Ballon d’or, la relève de Franz Beckenbauer (depuis 1976) avait enfin un nom. Le prochain défenseur à remporter le trophée s’appelle donc Matthias Sammer, un allemand comme le Kaiser. Ce sont là,  leurs deux principaux points communs. Car question style de jeu, il n’y a aucun rapport et malgré son talent, Sammer n’a pas révolutionné son poste contrairement à son aîné. Il joue avec la sélection RDA jusqu’à la réunification allemande et la création d’une sélection commune : la Mannschaft. Alors qu’il occupait le poste de milieu de terrain dans ses clubs précédents, le BVB Dortmund le recrute (1992) et l’installe alors au poste de libéro. Ainsi, il remporte le Ballon d’or 1996 sous l’étiquette de défenseur central. Il est le libéro allemand (n°6) qui remporte l’Euro et le titre de champion d’Allemagne cette année-là. Avec un caractère très germanique et un talent plus qu’évident, Sammer est sans doute le joueur le plus doué et le plus fort ayant évolué sous les couleurs du Borussia. Le capitanat, une technique hors-norme et une frappe digne d’un numéro 9 en font un leader naturel pour Dortmund sur la scène nationale et européenne. Il remporte ce Ballon d’or de 3 petits points devant son dauphin. Un jeune attaquant brésilien qui vient d’être transféré à l’intersaison du PSV au Barça. Avec ce but de légende contre Compostelle (7e journée de Primera Division), il obtient des votes supplémentaires dans les derniers instants laissant échapper de peu le trophée qui lui reviendra l’année suivante mais ça, c’est une autre histoire…