20 décembre STOIVHLOV BARCELONE BALLON D'OR

1994 : Sur les 49 journalistes votants, 28 ont opté pour le Bulgare Hristo Stoïchkov à la première place du classement contre seulement 6 à son dauphin l’Italien Roberto Baggio. C’est dire la domination du Barcelonais sur le Turinois, alors détenteur du trophée. Cette année là, Stoïchkov finit meilleur buteur de la Coupe du Monde avec 6 buts – ex aequo avec le Russe Oleg Salenko – et quatrième avec la Bulgarie. Il remporte le Championnat (à la dernière minute du dernier match) et la Supercoupe d’Espagne. Il s’incline en finale de la Ligue des Champions face au Milan AC (4-0). Il marque dans toutes les compétitions et fait un superbe duo sur le front de l’attaque barcelonaise avec le Brésilien Romario. Pourtant le Bulgare peut-être aussi technique, vif,  puissant et rusé qu’il peut se la jouer solo et rustre. À la fois tacleur et râleur. Un joueur aussi personnel dans une équipe aussi collective : un exploit signé Johan Cruyff ! En cette année 94, sur la planète Foot, seul Romario est  plus fort que son partenaire et ami du moment malgré deux caractères opposés. Mais le Bulgare n’a rien à craindre du Brésilien car ce dernier n’est pas européen donc pas prétendant au Ballon d’or.