River-vs-Boca-10

2018 : Finale retour de la Copa Libertadores entre deux grands clubs rivaux du football argentin : River Plate et Boca Juniors. Ce match retour a été comme celui de l'aller (2-2) : magnifique et accroché. Mais au final, c'est bien La Banda Roja qui a remporté cette finale, sa quatrième Copa Libertadores, sa première contre son grand ennemi. Un match tendu et placé sous haute surveillance après avoir été délocalisé au Santiago Bernabeu à la suite de violences en Arentine avant le match retour. Pourtant, ce sont les coéquipier de Carlos Tevez qui ont dominé le début de la rencontre : Pablo Perez a buté sur Armani (12e, 35e), comme Dario Benedetto (35e, 39e). Buteur à l'aller, Benedetto a récidivé : au terme d'un contre terrible, l'attaquant argentin a éliminé Maidana avant d'ajuster Armani (45e). Boca, malheureusement, a arrêté de jouer à la mi-temps. À l'inverse de River, qui s'est créé sa première vraie occasion à la 49e : une frappe du gauche de Fernandez. Formé à Boca, Lucas Pratto a égalisé au terme d'une action de grande classe (68e) entre Palacios et Fernandez, les deux meilleurs joueurs de la finale retour.  Score à la 90e minute : 1-1.

On joue donc les prolongations. Au bout d'un match haletant, l'ancien Rennais Juan Quintero offre l'avantage à River Plate en inscrivant un but venu d'ailleurs : une frappe sous la barre (110e) qui a déclenché les cris des supporters de River à travers le monde. Puis c'est au tour de Pity Martinez d'enfoncer le clou. Servi par l'ancien Rennais, le milieur de terrain italo-argentin a terminé le travail en marquant dans le but vide (120e) alors qu'une minute avant, Pavon avait touché le poteau pour Boca. Ce dénouement a mis un terme à un long feuilleton qui a durablement entaché l'image de l'Argentine, apparue incapable d'organiser sur son sol la "finale du siècle" entre les deux clubs les plus populaires du pays.