25 novembre 1923 VIRGINIO ROSETTA

 

 

1923 : Virginio Rosetta est le premier joueur a évolué dans le Calcio sous le statut du professionnalisme avec son nouveau club la Juventus (défaite 2-0 contre Modène).

 

 

 

1953 : C’est devant une affluence de 32 265 spectateurs que la France rencontre la  République d’Irlande au Parc des Princes en match de qualification pour la Coupe du Monde. Roger Marche, le défenseur du Stade de Reims (36 sélections) est le capitaine de l’équipe de France. En l’absence de Raymond Kopa c’est Roger Piantoni (7 sélections) du FC Nancy qui se voit confier le rôle de meneur de jeu des Bleus. Ahmed Mihoubi (défenseur avec Toulouse FC) et Abdesselem Ben Mohammed (attaquant, Girondins de Bordeaux) connaissent ce soir-là leur seule et unique sélection en Bleu. Alors que le score à la pause était encore de 0-0, les Tricolores arrivent à marquer le but de la victoire un quart d’heure avant la fin du temps règlementaire. C’est Piantoni qui inscrit le but d’une reprise en pleine course sur un centre de l’attaquant niçois, Joseph Ujlaki (10 sélections). France – Eire : 1-0.

 

25 novembre 1997 RCS STRASBOURG BATICLE

1997 : 1/16 de finale de la Coupe de L’UEFA, au match aller, au stade de La Meinau le RC Strasbourg reçoit l’Inter Milan du capitaine et défenseur emblématique Giuseppe Bergomi. Mais les 25 101 personnes, qui sont venus encourager le Racing, se sont déplacés pour voir jouer le futur Ballon d’or Ronaldo et son numéro … 10 ! Avec un froid de novembre et des stars à la pelle dans l’équipe Intériste, les strasbourgeois sont décidés  à ne pas se laisser intimider. Le match commence de la meilleure des manières pour les hommes de Jacky Duguépéroux. À la 11e minute, c’est le capitaine et attaquant Gérald Baticle qui inscrit un but encourageant pour les français. L’attaquant intériste Maurizio Ganz se voit refuser un but pour hors-jeu. Formé au club, le défenseur Valérien Ismaël double la mise en marquant sur un coup franc, une vraie mine qui vient se loger dans la lucarne droite du gardien Gianluca Pagliuca. Avec ce 2-0 à la pause, les strasbourgeois se disent que c’est peut-être l’occasion de l’emporter s’ils font preuve de sérieux durant la seconde mi-temps. Baticle, en tant que capitaine montre l’exemple par son engagement et sa volonté. Côté français, les remplacements sont effectués toutes les dix minutes à partir de la 70e. Ainsi Conteh, Zitelli et Miceli laisse leur place à Arpinon, Keller et Roth. Le nigérien Godwin Okpara est au marquage de Ronaldo avec un engagement physique pour le moins intense. À tel point que l’attaquant brésilien sort sur blessure et se fait remplacer par l’uruguayen Alvaro Recoba à la 70e minute. Quelques minutes plus tard, c’est Diego Simeone qui rentre à la place du français Benoît Cauet. Mais en vain, malgré les tentatives de Youri Djorkaeff, les italiens repartiront avec une défaite et deux buts de retard pour le match retour. Racing Strasbourg – Inter Milan : 2-0.