23 novembre 1960 C1 BARCELONE REAL1960 : En huitième de finale, match retour de la Coupe des clubs champions, le FC Barcelone reçoit le Real Madrid. Au Camp Nou, 90 000 spectateurs se sont déplacés en espérant voir les madrilènes se faire éliminer.  Deux semaines plus tôt, à l’Estadio Santiago Bernabéu les deux clubs n’avaient pu se départager (2-2). Le milieu de terrain barcelonais Martí Vergés inscrit le premier but du match à la 33e minute. Le club Catalan double le score grâce à l’attaquant Evaristo de Macedo (82e). L’attaquant du Real Madrid Canário inscrit un but  cinq minutes plus tard (87e). Le score est alors de 2-1 en faveur des barcelonais et plus aucun but ne sera marqué. FC Barcelone-Real Madrid 2-1. Les Merengues qui étaient invaincus dans cette compétition et détenteurs du trophée depuis 5 saisons consécutives sont éliminés pour la première fois. Et le joueur qui a permis cet exploit en inscrivant le deuxième but catalan, Evaristo de Macedo sera transféré deux saisons plus tard au … Real Madrid !

 

23 novembre 1977 BASTIA TORINO JF LARIOS

1977 : 3e tour de la Coupe de l’UEFA, match aller. Le SC Bastia reçoit le Torino FC au stade de Furiani devant  12 000 spectateurs. Depuis le 1er tour,  les corses sont invaincus en 4 matches. Mieux, ils connaissent 4 victoires en 4 matches - Sporting Lisbonne, Newcastle United. Pour cette nouvelle confrontation en match aller-retour, le club de l’Ile de Beauté affronte le Toro, grosse écurie du Calcio alors. C’est l’attaquant italien Paolo Pulici qui ouvre la marque à la 24e minute. Le milieu bastais Claude Papi lui répond quelques instants plus tard (33e). À la pause le score est de 1-1. Le buteur providentiel pour les locaux est l’attaquant dribbleur néerlandais Johnny Rep (62e). Score final Bastia- Torino 2-1.

 

23 novembre 1988 BORDEAUX NAPLES1988 : 27 315 supporters se sont déplacés au Parc Lescure pour ce match aller du 3e tour de la Coupe de l’UEFA entre Bordeaux et Naples avec un certain Diego Maradona, chef d’orchestre incontesté et incontestable du club du Sud de l’Italie. L’attaquant napolitain Andrea Carnevale marque dès la 6e minute de jeu. Ce sera l’unique but du match. Jean Tigana est au marquage de Maradona, entre techniciens… Mais sur un coup-franc direct, le numéro 10 du Napoli enroule sa frappe du pied gauche et… barre transversale, le gardien bordelais Dominique Dropsy peut souffler. À la 57e minute, le défenseur girondin Alain Roche et l’ailier italien Fernando De Napoli (véridique) sont exclus. Un changement de joueur côté visiteur, Alessandro Renica sort et laisse sa place à Antonio Carannante (61e). Les hommes d’Aimé Jacquet, dépassés par la classe napolitaine, n’arrivent pas à revenir au score. Et c’est avec un but de retard qu’ils se déplaceront deux semaines plus tard au stade de San Paolo. Bordeaux- Naples 0-1.