18 novembre 1981 FRANCE PAYS-BAS1981 : 44 884 veinards qui assistent à ce match des éliminatoires de la Coupe du monde au Parc des Princes. L’équipe de France rencontrent les Pays-Bas pour un match serré entre les deux nations à l’image du 0-0 à la mi-temps. Le sélectionneur Michel Hidalgo choisit de commencer le match avec trois meneurs de jeu  dans le milieu tricolore. Intéressant… En effet Michel Platini (32 sélections, Saint-Étienne), Alain Giresse (Bordeaux, 9 sélections) et Bernard Genghini (Sochaux, 4 sélections) sont alignés dès le coupe d’envoi. A 52e minute, faute des bataves avant l’entrée de le surface de réparation côté droit du gardien, l’arbitre fait reculer le mur à 9,15m. Le capitaine des Bleus Platini comme à son habitude pause le ballon à l’endroit de la faute. Platini attend les mains sur les hanches que l’arbitre siffle. Il prend deux-trois pas d’élan, le maillot par-dessus le short, tire et ... buuuut ! Un beau coup franc brossé à mi-hauteur qui contourne le mur et finit dans le petit filet. Tir chirurgical, magistral et imparable pour le gardien du FC Hutrecht Hans Van Breukelen. Explosion de joie sur le terrain autour de Platoche et dans les tribunes du Parc. L’ailier gauche de Saint-Etienne Jacques Zimako (13 sélections) remplace l’attaquant bordelais (26 sélections) à la 69e minute. Quelques minutes plus tard Platini laisse sa place au milieu de terrain  Jean Tigana (8 sélections).  À la 82e minute, l’attaquant du VfB Stuttgart Didier Six (33 sélections) inscrit une superbe reprise de volée dans la surface de réparation grâce à une passe de l’attaquant parisien Dominique Rocheteau (21 sélections). La France l’emporte 2-0 et se qualifie pour la coupe du monde España 82.

 

18 novembre 1981 RDA LOGO

1987 : Dans un Parc des Princes au ¾ vide (16 581 spectateurs), la France affronte la RDA , match comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Europe. L’arrière droit de l’AS Monaco et capitaine de l’équipe de France est Manuel Amoros avec 49 sélections. Bruno Germain, joueur du RC Paris fait office d’arrière droit et connait sa seule et unique sélection avec les Bleus. Le milieu défensif Dominique Bijotat (Bordeaux, 4 sélections) est remplacé à la 76e minute par l’avant-centre du même club Philippe Fargeon (4 sélections). Mais c’est à la 90e et dernière minute que le milieu du Dynamo Berlin Ernst Rainer, qui a remplacé Ralf Minge (attaquant, Dynamo Dresde 62e), inscrit le but de la victoire. France RDA :0-1. La France ne participera pas au Championnat d’Europe des Nations 1988.

 

18 novembre 1989 FRANCE CHYPRE1989 : La France reçoit Chypre à Toulouse au Stadium municipal devant 34 687 spectateurs. Le Stadium joue à guichets fermés alors que la France ne peut se qualifier car 3 jours plus tôt, la Norvège et l’Écosse ont fait match nul. L’arrière droit de l’OM, Manuel Amoros (64 sélections) est capitaine de l’équipe de France. À la 17e minute, Laurent Blanc (Montpellier, 6 sélections) remplace le parisien Christian Perez (7 sélections). Didier Deschamps (5sélections), le néo-Girondin (prêté par l’OM) marque à la 25e minute. Blanc marque en seconde mi-temps (75e minute). Score final 2-0 pour la France. Mais malgré cette victoire, l’équipe de France n’est pas qualifiée pour la Coupe du monde en Italie car elle termine troisième de son groupe derrière la Yougoslavie et l’Écosse.