1908 : La défaite la plus importante de l’équipe de France en…demi-finale des JO à Londres devant 1 000 spectateurs. Danemark-France : 17-1 dont Sophus Nielsen qui marque 10 buts à lui seul pendant cette rencontre. Emile Satorius (RC Roubaix) est l’unique buteur… autres temps, autre football !

1922 : Dans un tournoi à cinq équipes, le Brésil remporte son deuxième championnat sud-américain à Rio de Janeiro devant plus de 20 000 spectateurs face au Paraguay 3-0. Les buteurs de ce match sont l’attaquant des Corinthians Neco (11e) et Formiga (48e et 89e). L’argentin Julio Francia (Tiro Federal) est meilleur buteur du tournoi avec 4 réalisations.

1988 : Ce match à Nicosie ne restera pas dans les annales du foot pour des (bonnes) raisons sportives. En effet, ce Chypre-France qui se solde par un score de parité 1-1 fera la perte du sélectionneur Henri Michel. Alors que huit ans auparavant ses aînés allaient remporter une large victoire de 7-0 à Limassol contre ce même adversaire, les Bleus n’arrivent pas à s’imposer ni par la technique ni par la tactique. Si l’ambiance est assez pesante autour des joueurs et du sélectionneur, cela est le fruit de Claude Bez, qui espère mettre main basse sur l’équipe de France en devenant une sorte de super-intendant. Ce résultat décevant est loin d’éliminer les Bleus à la qualification pour le Mondial 90. Mais il vient s’ajouter à l’affaire Cantona et sa non sélection contre la Tchécoslovaquie quelques semaines auparavant. Sans compter la faiblesse du jeu proposé des nouveaux joueurs sélectionnés censés prendre la relève de l’ancienne génération (dorée).

Pour le côté sportif, notons que l’attaquant parisien Daniel Xuereb est l’auteur du but français à la 44e minute. L’attaquant Pittas égalise sur pénalty pour Chypre à la 78e minute. Avec ses 57 sélections, l’arrière droit monégasque est le capitaine des Tricolores et le dernier rescapé du Mundial 82.

Chypre - France